mintzola.eus

Aller au contenu. | Aller à la navigation

La tournée de printemps se termine à Aramaio avec beaucoup de succès

Après sept jours intenses, la tournée de printemps vient de terminer. Bilbao, Hernani, San Sébastien, Pampelune, Markina-Xemein, Ustaritz et Aramaio ont accueilli la deuxième étape du projet Soudain l'Europe. La magie du chant improvisé et le multiculturalisme ont réussi à conquérir le public et les improvisateurs eux-mêmes. Le projet se poursuivra en été. Du 11 au 16 juillet il y aura les conférences internationales du chant improvisé à San Sébastien, et tout indique que ce sera un succès.

Improvisateurs de la Sardaigne, le Kurdistan, la Catalogne et le Pays Basque ont chanté dans la tournée organisée par Mintzola Ahozko Lantegia et San Sébastien 2016 Capitale européenne de la Culture. Ce tour se situe dans le projet de Soudain l'Europe, Rencontre Européenne du Chant Improvisé.

Cette visite, organisée comme un apéritif à la conférence qui se développera en été, a compté de la présence d'improvisateurs internationaux : de la Sardaigne, les cantadores Simone Monni et Paola Dentoni, avec les voix d’accompagnement et musiciens Michele Deiana et Stefano Cara ; l’improvisateur kurde Zinar Ala est venu de l’Allemagne ; de Catalogne les corrandistas Anaís Falcó et Christian Simelio avec le musicien Gérard Diaz, qui ont participé à Bilbao et Hernani ; les glossateurs catalans Mireia Mena et Ferriol Masip accompagnés par le musicien Marcel Marimon sont aussi venus de la Catalogne, et ils ont participé à San Sébastien et à Pampelune. Pendant la tournée, chaque représentation a compté de la présence de deux improvisateurs basque: Ane Labaka et Igor Elortza à Bilbao, Arrate Illaro et Maialen Lujanbio à Hernani, Oihana Bartra et Sustrai Colina à San Sebastian, Julio Soto et Miren Amuriza à Pampelune, Jon Martin et Nerea Ibarzabal à Markina-Xemein, Maddi Sarasua et Miren Artetxe à Ustaritz et Beñat Gaztelumendi et Xabi Igoa à Aramaio.

Pour que le public puisse suivre le travail des improvisateurs et pour que l'interaction entre eux soit possible, le travail des traducteurs a été essentiel. Ils ont travaillé sur scène et en direct. Maddalen Arzallus, Irati Majuelo, Miren Ibarluzea et Karlos Aizpurua d'Euskal Herria et l'interprète de la Sardaigne Renato Capocchia ont fait un travail incroyable.

Le mélange culturel a eu un résultat magique qui a réussi à émotionner le public. La musicalité, les voix et le style des cantadores ou improvisateurs de la Sardaigne, la sensibilité du denbêj ou improvisateur kurde, la joie et l’humour des corrandistas et la capacité créative des bertsolaris a été remarquable.

La visite a été un succès et nous a laissé l’envie de savoir plus sur le chant improvisé international. La prochaine réunion aura lieu en été. Du 11 au 16 juillet, nous pourrons profiter des conférences universitaires qui seront développées dans le cadre des cours d'été de l'Université Publique Basque et des mises en scène quotidiennes dans différentes parties de San Sébastien. Un rendez-vous qui se fait tarder.